[Communiqué] Majorel s’implante au Ghana et consolide ainsi sa position CX leader en Afrique

L’implantation de Majorel au Ghana confirme son engagement en Afrique, renforce son capacitaire de production au service des clients internationaux de l’économie digitale et consolide sa position CX leader sur le continent africain.

Majorel Ghana

Majorel Group Luxembourg S.A. (symbole boursier Euronext Amsterdam : MAJ) (« Majorel » la « Société »), acteur global majeur de l’expérience client (CX) externalisée pour les plus grandes marques au monde, poursuit son développement en Afrique en s’implantant au Ghana, et consolide ainsi sa position CX leader en Afrique.

La poursuite d’un engagement fort en Afrique

Le nouveau site de Majorel à Accra, la capitale du Ghana, s’appuie sur un bassin d’emploi dynamique avec des talents locaux qualifiés, des infrastructures solides et dans un environnement économique en forte croissance. Avec cette nouvelle implantation au Ghana, Majorel prévoit de créer plusieurs centaines de nouveaux emplois, principalement en langue anglaise.

Cette nouvelle implantation en Afrique est le fruit d’un partenariat étroit entre Majorel et l’un de ses clients historiques, leader mondial de l’économie digitale. Elle s’inscrit dans une vision partagée et un engagement commun pour la création d’opportunités d’emploi en Afrique dans le cadre de leur stratégie Global Impact Sourcing.

La consolidation de la position CX leader de Majorel en Afrique

« L’établissement d’opérations au Ghana est une étape importante dans l’expansion de notre capacitaire de production en Afrique et s’inscrit dans le cadre de nos fortes ambitions de croissance. Nous sommes impatients de développer les activités de Majorel au Ghana qui vont permettre d’étendre davantage encore notre footprint géographique et renforcer notre position CX leader mondial. Bienvenue aux nouvelles équipes d’Accra », déclare Thomas Mackenbrock, CEO de Majorel.

Majorel a une présence très importante, depuis de nombreuses années, en Afrique avec environ 20 000 collaborateurs dans sept pays (Maroc, Sénégal, Côte d’Ivoire, Égypte, Togo, Kenya et maintenant, Ghana), et un engagement actif auprès des communautés régionales du continent africain.