L’action publique se transforme : qui le sait ?

14/10/2015, publié par Juand’Alcantara
modernisation de l’action publique

L’ONU place la France au 4e rang mondial et au premier rang européen en matière d’e-gourvernance. Le saviez-vous ? Probablement pas, tout comme le grand public. Il y a pourtant de quoi être fier ! Et le processus de modernisation de l’action publique s’accélère.

La Semaine de l’Innovation Publique organisée par le SGMAP, avec le secrétariat d’Etat chargé de la réforme de l’Etat et de la simplification, se déroule cette semaine, jusqu’au au 18 octobre, sur l’ensemble du territoire. Elle consacre l’action d’une administration qui se modernise à grands pas en s’appuyant sur une multitude d’initiatives concrètes prises à tous les échelons.

Accélération de la modernisation de l’action publique

Pour la première édition en 2014, plus de 50 événements mettant en valeur ces innovations ont été organisés sur le territoire. Cette année, on passe à plus de 165, du démonstrateur de démarches en ligne à Châlons-en-Champagne, en passant par le lancement du dispositif de visio-accueil à la sous-préfecture de Montmorillon (Vienne) ou encore la « 27ème région » à Paris, un laboratoire pour transformer les politiques publiques organisé, entre autres, autour d’une question révélatrice : « quelles administrations voulons-nous pour demain ? ».

Je trouve très encourageant de voir que la créativité et l’intelligence collective des acteurs publics sont au rendez-vous pour bâtir l’administration du futur au service de la satisfaction des usagers-clients que nous sommes tous.

Je constate malheureusement que le public de ce bel événement est encore trop « initié », trop confidentiel.
Rendre plus visible ce processus de modernisation de l’action publique serait un facteur de motivation, autant que de valorisation, des hommes et des femmes qui portent ces projets.

De Lille à Marseille, de Strasbourg à Gap, de Basse-Terre à Saint-Denis de la Réunion, découvrez les initiatives près de chez vous pour apporter votre pierre à l’édifice.